Exigences générales pour les études dans les universités et instituts de technologie français

Exigences générales pour les études dans les universités et instituts de technologie français
Les étudiants qui souhaitent suivre des études de premier cycle (licence) dans les universités et instituts de technologie en France doivent être titulaires d’un baccalauréat français ou d’un diplôme équivalent et avoir réussi l’examen d’entrée à l’université dans leur pays d’origine. En outre, si vous postulez à un programme d’études dans un institut de technologie, vous devez être prêt à passer un entretien personnel.

Études de deuxième cycle (master)
Si vous postulez à un master dans une université française, vous devez être en possession d’une licence ou d’un diplôme équivalent.

Études de troisième cycle – Doctorat (PhD)
Si vous postulez à des études doctorales à l’université en France, vous devez être en possession d’un diplôme de master correspondant.

Conditions générales pour les études dans les grandes écoles françaises

Contrairement aux universités publiques, qui ont l’obligation d’accepter tous les candidats à condition qu’ils soient titulaires d’un baccalauréat français ou équivalent, les Grandes Écoles appliquent un processus d’admission très rigoureux. Les étudiants qui souhaitent étudier dans une grande école française doivent être titulaires d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent et ils sont classés en fonction des résultats obtenus à des concours d’entrée très compétitifs. Ces examens ont lieu à l’issue d’un programme de préparation de deux ans appelé « Classes préparatoires aux grandes écoles » (CPGE).

Où vivre pendant vos études en France

Il existe de nombreuses possibilités de logement pour les étudiants en France. Certaines sont subventionnées et peuvent être très bon marché.

La mauvaise nouvelle est que les étudiants résidents sont souvent sursouscrits, alors assurez-vous de faire votre demande bien à l’avance (au moins plusieurs mois). Demandez à votre université actuelle ou future des informations et de l’aide sur cette procédure.

En été, pendant les principales vacances (juillet-septembre), certaines résidences proposent également des chambres à louer à court terme à des prix avantageux.

Résidences publiques

Les universités françaises proposent des logements (chambres et studios) à des prix intéressants (parfois aussi peu que 120 euros par mois en dehors de Paris). Ces résidences sont appelées Cités-U et sont gérées par les CROUS, qui sont les antennes régionales du CNOUS, l’agence nationale de services aux étudiants.

L’écart entre l’offre et la demande étant extraordinairement important (surtout à Paris), ces logements sont souvent attribués sur des critères sociaux ou réservés aux boursiers ou aux étudiants en échange. Vous pouvez trouver de plus amples informations sur les sites web respectifs de ces organismes :

CNOUS:www.cnous.fr

CROUS : région parisienne:www.crous-paris.fr et www.crous-creteil.fr, Toulouse : www.crous-toulouse.fr, Lyon : www.crous-lyon.fr, Montpellier : www.crous-montpellier.fr, Lille : www.crous-lille.fr

Une liste des autres agences du CROUS avec leurs contacts se trouve sur www.cnous.fr, en bas de la page principale.

Résidences privées

Les résidences privées sont évidemment plus chères que les logements fournis par le CNOUS, mais elles offrent généralement de très bonnes conditions. Voici la liste de quelques organismes :

Les Résidences Estudines sont présentes dans trente grandes villes françaises, avec des prix compris entre 450 et 800 euros – www.estudines.fr.

ADELE (Association pour le Développement Économique du Logement Étudiant), l’Association pour le Développement Économique et l’Hébergement des Étudiants, gère un joli site web avec des logements étudiants disponibles dans une centaine de villes françaises – www.adele.org.

Le CLEF (Centre de Logement pour Etudiants de France), le Centre pour le logement des étudiants en France, a ses installations à Grenoble (Montesquieu et Saint Exépury), à Rouen (La varende) et à Evreux (Charles Péguy). Les loyers sont compris entre 200 et 300 euros – www.logetudes.com.